Campagne de dépistage Covid-19 par tests PCR dans les établissements médico sociaux en Meuse


Le 28 avril 2020 à 10h58 

Le Préfet de la Meuse Alexandre Rochatte et Mr Cédric Cablanc, directeur de l'ARS de la Meuse ont donné hier à la mi-journée une conférence de presse sur la Campagne de dépistage Covid-19 par tests PCR.

Des tests réalisés par écouvillons nasal.
Une campagne massive d’utilisation de ce test diagnostic vise aujourd’hui l’ensemble des établissements d’hébergement collectifs meusiens.
- les EHPAD ;
- les résidences autonomie ;
- les établissements d’hébergement à destination des personnes porteuses d’un handicap ;
- l’ensemble des établissements sanitaires et Médicaux Sociaux et des établissements d’hébergement collectifs.

Une stratégie pour réaliser ces tests à été mis en place à travers 3 priorités.
Priorité n°1: Les premiers établissements bénéficiant de cette campagne sont les établissements présentant le plus grand nombre de cas Covid.
Priorité n°2: les établissements ayant au moins un cas suspect ou confirmé, résident ou personnel : ces établissements sont actuellement en cours de campagne.
Priorité 3 : les établissements actuellement sans cas suspect ni confirmé, résident ou personnel, sont en cours de programmation

(Cliquez sur l'infographie pour agrandir - Source infographie: Préfecture)

L'objectif est donc de savoir à un instant T qui a le virus ou non. Cette stratégie a été adoptée à l'occasion du 1er comité de pilotage qui s’est tenu le 23 avril 2020.
Un calendrier a aussi était mis en place. Les tests ont débuté pour la priorité n°1 cela représente 7 établissements (A ce jour, les 7 établissements classés en priorité 1 ont été testés, pour un total de 919 tests réalisés), ils débuteront cette semaine pour la priorité n°2 soit 8 établissements, et les autres établissements en priorité 3 sont en cours des planifications.
Précisons que ces tests s'adressent au résident mais aussi aux personnels soignants.
Pour tester plus largement et plus rapidement les publics prioritaires, des infirmiers volontaires (issus des équipes des sapeurs-pompiers, de la PMI du département et des équipes de prélèvement du GHT Cœur Grand Est) pourront venir appuyer les soignants des établissements testés. Ils pourront être également renforcés par des infirmières libérales. Tous ces acteurs auront été préalablement formés à la technique des prélèvements RT-PCR. Les capacités actuelles en matière de test sont suffisantes pour lancer la campagne dans l’ensemble des établissements et faire face à un besoin d’intervention prioritaire dans une structure aujourd’hui épargnée au sein de laquelle une personne pourrait présenter des symptômes. Elles sont également suffisantes pour préserver la capacité de répondre aux demandes du territoire via les prescriptions médicales hospitalières ou de médecine générale.

Hier après midi le directeur du GHT Coeur grand Est, Jérôme Goéminne a annoncé aussi une campagne de dépistage de tests PCR pour le personnel et résident d'EPHAD et de structure ULD que gère le GHT.

Cette campagne à débuter et durera jusqu'à la mi-Mai. La capacité actuelle est de 250 tests par jour. Une capacité qui va augmenter.
3 équipes mobiles de prélèvement (Une à Bar Le Duc, une à Saint-dizier et une à Verdun) sont chargés de réaliser ces tests. Elle est composée de 6 infirmières. Cela représente prés de 2 025 personnes pour les EPHAD a testé.
Le directeur qui précise que les visites dans les établissements médico-sociaux au sein du GHT sont autorisés depuis hier mais uniquement après l'aval de l'équipe médicale. C'est donc du cas par patient. Des visites dans un espace dédié qui nécessite d'être programmé, un nombre de personnes limiter (une voir 2 personnes maxi) et avec les respects des gestes barrières.