Covid-19 - Meuse: Accélération de la campagne de vaccination


Covid-19 - Meuse: Accélération de la campagne de vaccination.

Le 05 Mars 2021 à 12h49 - 

Madame le Préfet, Pascale Trimbach, avec Cedric Cablanc, délégué territorial de l'ARS ont effectué par audioconférence ce vendredi, un point sur l’épidémie et les mesures en vigueur.


Point sur la situation épidémique en Meuse.
À ce jour le taux d’incidence pour la population générale de la Meuse, est de 124 pour un taux de positivité de 5,0%. Pour les 65 ans et plus, le taux d’incidence est de 91 pour un taux de positivité de 4,2%. Un taux d’incidence, pour la population générale et pour les plus de 65 ans en dessous des taux de la région Grand Est. Des chiffres stables ou un plateau très légèrement montant.  Il convient de rester prudent et de poursuivre la vigilance et les gestes barrière qui reste les meilleurs remparts contre le virus. La situation reste fragile. 
Au 04 Mars, Environ 30 personnes sont hospitalisées, environ 10 personnes en réadaptation et 09 personnes en réanimation en Meuse. Il y a eu 294 décès du covid en centres sanitaires (Hopital), dont 5 cette semaine, et 128 en établissements médicaux sociaux depuis le début de l'épidémie. 
Un niveau d’hospitalisation plutôt stable par rapport à la semaine précédente avec toujours une tension hospitalière. Toujours deux points de vigilance :
> L’inquiétude sur les départements limitrophes (Aube, Moselle, Meurthe-et-Moselle) sur une circulation active des variants.
> Même si la tendance de détection est stable (pas d'explosion) en Meuse, les variants sont présents. Sur 5 092 tests réalisés, 290 se sont révélés positifs dont 117 suspicions aux variants avec une prépondérance du variant britannique.
Les autorités sont très vigilantes sur les tests et encouragent la population, au moindre doute de se faire tester et d’appliquer les gestes barrières de manière stricte. Cédric Cablanc constate que les lieux de contamination sont principalement dus à des rassemblements amicaux ou privés. Le délégué de l'ARS qui encourage à éviter les rassemblements amicaux. Il a noté que des campagnes de tests salivaire sont prévues dès la semaine prochaine dans les établissements scolaires. En cas de forte suspicion de circulation du virus dans un bassin de vie, les parents et les habitants pourront se faire tester. Toujours sur la base du volontariat.

La vaccination.
 Outre le respect des gestes barrières, il y a eu 8375 personnes (au 03 Mars 2021) qui ont eu au moins une première injection de vaccin et 14 502 qui ont eu les injections totales (1 331 en Astra Zeneca et 13 171 en Pfizer). Cela représente 4,6% de la population générale. A partir de la semaine prochaine, les patients de 50 à 74 ans, avec comorbidités, pourront se faire vacciner contre la COVID19 par leur médecin de ville en Meuse mais aussi en Pharmacies. Chaque patient répondant aux critères (age et comorbidités) doit prendre contact avec son médecin. La campagne de vaccination s'accélère en Meuse, en raison notamment de l'arrivée de doses hebdomadaire supplémentaire, de 195 à 390 flacons doses hebdomadaires sont attendues d'ici à la fin du mois.
Cela permet (mécaniquement) d'augmenter les plages de rendez-vous. 
Mais aussi par l'ouverture d'un centre de vaccination éphémère en collaboration avec l'ARS, le GHT et le SDIS, ce week-end, ce samedi et dimanche matin, salle Cassin à Verdun entre 08h00 et 12h00. 120 doses seront réparties sur les 2 jours à l'occasion de cette opération. Les patients déjà éligibles correspondent à une liste transmise par les autorités municipales. Une opération similaire peut-être sur Bar Le Duc est en cours de réflexion pour le week-end prochain
. Un mot sur les professionnels de santé, ou selon Cédric Cablanc, il y a un bon retour de vaccination globalement. 


Contrôles
Madame le Préfet indique que le respect du port du masque est ben respecté. Depuis le 2 janvier, 778 (dont 23 sur les 7 derniers jours) verbalisations pour non-respect des règles sanitaires (couvre-feu, port du masque, Contrôle sur ouverture de certains lieux de restauration réservé aux ouvriers des travaux publics et routiers…)


"Nous ne sommes pas au bout du combat, nous avons du mal à descendre", "il est important de respecter les règles" à conclu Madame le préfet.

(Conférence de Presse )