Covid-19 - Meuse: Variants: De plus en plus de signaux.


Covid-19 - Meuse: Variants: De plus en plus de signaux.

Le 19 Février 2021 à 17h00 - 

Madame le Préfet, Pascale Trimbach, avec Cedric Cablanc, délégué territorial de l'ARS et Thierry Dickelé, directeur académique des services de l’Education Nationale ont effectué par audioconférence ce vendredi, un point sur l’épidémie et les mesures en vigueur.


Point sur la situation épidémique en Meuse.
À ce jour le taux d’incidence pour la population générale de la Meuse, est de 141 pour un taux de positivité de 4,7%. Pour les 65 ans et plus, le taux d’incidence est de 114 pour un taux de positivité de 4,8%. Un taux d’incidence, pour la population générale et pour les plus de 65 ans en dessous des taux de la région Grand Est. Pour mémoire, le taux de positivité en janvier dernier était supérieur à 10 %. Ces chiffres montrent que la situation épidémique est plutôt stable, mais reste à un niveau élevé. Il convient de rester prudent et de poursuivre la vigilance et les gestes barrière qui reste les meilleurs remparts contre le virus. La situation reste fragile. 
Au 18 février, 47 personnes sont hospitalisées, 17 personnes en réadaptation et 07 personnes en réanimation en Meuse.
Un niveau d’hospitalisation relativement stable par rapport à la semaine précédente, ce qui prouve que le virus circule de façon élevée. Des signaux ou suspicions de variants sont visibles en Meuse. 34 signaux britanniques et 34 signaux sud-africains ou brésiliens au 15 février. Même si le nombre de cas du covid est en légère baisse, le nombre de cas variant et lui en hausse sur une semaine. Les autorités sont très vigilantes sur les tests et encouragent la population, au moindre doute de se faire tester et d’appliquer les gestes barrières de manière stricte. « Toutes les occasions de tomber le masque, sont des occasions de tomber malade. » indique Cédric Cablanc.

Il a été annoncé des opérations de dépistages du covid 19 dans les prochains jours à Clermont-en-Argonne, Étain, Spincourt et Verdun. D’autres suivront après la rentrée. Ce jeudi, lors d’une conférence de presse, oliver Veran, le ministre de la santé a annoncé que la durée de l’isolement de tous les patients testé positif au covid 19 passera de 7 à 10 jours à partir de lundi. C’était déjà le cas jusqu’à présent uniquement pour les personnes testées positives au variant. Le préfet de la Meuse qui rappelle que des chambres d'hôtels peuvent être réservées sur la demande pour l'isolement de les personnes positives.


Impact de l'épidémie dans l'Éducation.
La présence ou fortement suspecté du variant a contraint à fermer des classes ou/et des établissements scolaires en Meuse. Dans le secondaire, actuellement une classe de 4e est fermée à Ancemont. Dans le premier degré, huit classes sont fermées (une classe à Fresnes-en-Woëvre, deux classes à Triaucourt et Cinq classes à Thierville-sur-Meuse). Des campagnes de dépistage sont prévues au sein des établissements scolaires (collèges et lycées) de l’agglomération de Verdun à partir du 9 mars

La vaccination.
 Au 17 février, 7 009 personnes ont bénéficié d’au moins une dose de vaccin. Ce qui représente une couverture vaccinale de 3,9%. Il s’agit d’un des meilleurs taux de la région Grand Est. L’action se poursuit, dès aujourd’hui des nouveaux créneaux de rendez vous sont ouverts pour bénéficier d’une première injection à compter du 8 mars prochain. Le département reçoit 185 flacons du vaccin Pfizer de façon hebdomadaire. Les autorités ont précisé que la dotation des vaccins alloué à la Meuse de façon hebdomadaire seront doublées à partir de la mi-mars
. Par la voix d'Olivier Veran, le gouvernement espère ouvrir la vaccination aux personnes de 65 à 74 ans "entre fin mars et la mi-avril, en fonction du nombre de personnes de plus de 75 ans qui auront fait le choix de se faire vacciner".


Ouverture des restaurants pour les professionnels du BTP
Madame le Préfet, a par ailleurs précisé que près de 500 verbalisations ont été dressé par la gendarmerie et la police concernant le couvre-feu et le port du masque. Elle a aussi précisé l’ouverture de certains lieux de restauration, au nombre de 13, exclusivement réservé aux ouvriers des travaux publics. Des lieux de restauration soumis à des contrôles pour s’assurer du respect des règles.

La ministre de la Culture, Roseline Bachelot a reçu les organisateurs de festival ce jeudi. Selon cette réunion, les festivals pourront reprendre cet été, mais sous conditions. Une jauge maximale de 5 000 personnes en format "assis". Au sujet, du festival de Renaissance (et aussi du Watts à Bar en Aout) de Bar Le Duc prévu en juillet, à ce jour, aucune décision n’est prise sur son annulation ou son maintien, faute de perspective. 

(Conférence de Presse )