Covid-19 - Meuse: Ouverture de créneaux dédiés aux professionnels prioritaires de plus de 55 ans en centres de vaccination


Covid-19 - Meuse: Ouverture de créneaux dédiés aux professionnels prioritaires de plus de 55 ans en centres de vaccination

Le 16 Avril 2021 à 12h15 - 

Madame le Préfet, Pascale Trimbach, avec Cedric Cablanc, délégué territorial de l'ARS et Thierry Dickelé, directeur académique des services de l’Education Nationale ont effectué par audioconférence ce vendredi, un point sur l’épidémie et les mesures en vigueur.


Point sur la situation épidémique en Meuse.
À ce jour le taux d’incidence pour la population générale de la Meuse, est de 399 (au lieu de 291, la semaine dernière) pour un taux de positivité de 9,3%. Pour les 65 ans et plus, le taux d’incidence est de 290 (au lieu de 198 la semaine dernière) pour un taux de positivité de 8,3%. Il est observé une très forte hausse du taux d'incidence. Un taux aussi élevé rarement observé depuis le début de l'épidémie en Meuse, largement au dessus du seuil d'alerte maximale de 250.

La circulation du virus et des variants reste importante et très élevée. Mme le préfet appelle à la plus grande prudence. Il convient de rester prudent et de poursuivre la vigilance et les gestes barrière qui reste les meilleurs remparts contre le virus. 
Au 14 Avril, 56 personnes sont hospitalisées, 05 personnes en soins de suite et réadaptation et 08 personnes en réanimation en Meuse. Soit 60/70% des capacités de réanimation à Verdun (covid et non covid). Il y a eu 346 décès du covid en centres sanitaires (Hôpital), dont 03 cette semaine, et 128 en établissements médicaux sociaux depuis le début de l'épidémie. Le département est très touché. Un meusien sur 500 est décédés de l'épidémie en Meuse.
La tension hospitalière reste très forte. L'inquiétude demeur sur les variants.
> La circulation des variants représente toujours prés de 80% des contaminations. Il est constaté que les variant contamine un public plus jeune avec des formes plus graves, y compris sur des populations jeunes par forcément porteuses de comorbidités. 
Les autorités sont très vigilantes sur les tests et encouragent la population, au moindre doute de se faire tester et d’appliquer les gestes barrières de manière stricte. Les autorités appellent à éviter les réunions de famille et d'intensifier nos gestes barrières. Concernant les tests dans le monde de l'éducation, les tests salivaires reprendront à partir du 26 avril pour les personnes volontaires (élèves + personnels). Une école par jour puis à partir du 03 mai une école par jour et un collège par semaine seront testés. Des Kit d'auto-test seront disponibles pour les établissements scolaires du département, dès le 26 avril pour les enseignants et personnels uniquement. Un kit composé de 5 auto-tests. Renouveler 4 fois d'ici aux vacances.

La vaccination.
 Outre le respect des gestes barrières, il y a eu 34 504 personnes ayant bénéficié d’au moins une dose de vaccin (au 14 avril 2021) soit 19% de la population. 1 Meusien sur 5 à bénéficier au moins d'une dose de vaccination. La campagne de vaccination se poursuit et s'intensifie en Meuse, en raison notamment de l'arrivée de doses hebdomadaires supplémentaires en particulier de Pfizer.
Le nombre de rendez-vous vont augmenter pour les prochaines semaines car le département va recevoir plus de doses. D'autre part "un vaccibus" va se mettre en place, une unité mobile permettant aux personnes ne pouvant pas se déplacer de se faire vacciner avec la collaboration des pompiers.

Afin de poursuivre l’accélération, dès aujourd'hui, toutes les personnes de 60 ans et + peuvent se faire vacciner en centre de vaccination, chez leur médecin, en pharmacie ou en cabinet infirmier.
Dans le respect de cette stratégie vaccinale, le Gouvernement s’organise pour faciliter la vaccination de certains professionnels de plus de 55 ans considérés comme plus exposés au virus. Des créneaux dédiés de vaccination seront ouverts dès ce week-end dans plusieurs centres du territoire national.
Ce sont plus de 400 000 professionnels en France de plus de 55 ans qui pourront bénéficier de ce dispositif préférentiel dès ce week-end des 17 et 18 avril :
> d’une part, les professeurs des écoles, collèges et lycées ; les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) ; les AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) ; les professionnels de la petite enfance – dont les assistants maternels ; les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse et les professionnels de la protection de l’enfance ;
> d’autre part, les policiers nationaux et municipaux ; les gendarmes et les surveillants pénitentiaires.
Cette solution sera proposée a minima pour les deux prochaines semaines, y compris les weekends. Les professionnels pourront bien entendu aussi continuer à se faire vacciner en ville, grâce à la mobilisation des médecins et des pharmaciens.
Concrètement, les professionnels concernés par ce circuit rapide de vaccination se verront notifier un message par leur ministère ou collectivité de tutelle, accompagné de la liste des centres concernés. Ils pourront dès lors se présenter sur l’un des créneaux réservés, et se faire vacciner sur présentation d’un justificatif d’éligibilité : carte professionnelle (pour les fonctionnaires notamment), déclaration sur l’honneur et bulletin de salaire pour les salariés.
En Meuse, cela représente près de 650 personnes dans le public et le privé qui pourront si il le souhaite se faire vacciner par le vaccin AstraZeneca.
 

Mme le préfet qui ajoute que chacun doit, y compris les personnes vacciner, respecter les gestes barrière et le port du masque.


Contrôles et impacts sur le moral
Madame le Préfet indique que le respect du port du masque est ben respecté. Depuis le 2 janvier, 1 574 verbalisations pour non-respect des règles sanitaires (couvre-feu, port du masque…)
. Un peu plus de verbalisation dans le secteur de Verdun que dans celui de Bar Le Duc. Mme le Préfet qui précise par ailleurs la prolongation (à partir du 23 avril) du port du masque pour les personnes de 11 ans et plus dans les communes de plus de 1 000 habitants (29 communes)

Lors d'une réunion et d'une visite de Mme la Préfète, Mr le maire de Verdun, M le délégué de l'agence régional de santé hier en service psychiatrie à Verdun.
Les professionnels ont annoncé observer un impact fort sur les populations à trouble anxieux et dépressif lié à la situation sanitaire et économique. "Cela émerge". Les services de santé qui s'attendent à une hausse des prises en charge à moyen/long terme.

(Communiqué et Conférence de Presse )