La reconstitution du parcours de vie de la famille Akar par les élèves de Terminale Commerce du Lycée Emile Zola

09 juillet 2021 - 388 vues

Cette semaine dans votre chronique au cœur de l’agglomération Bar Le Duc Sud Meuse.... 

Les élèves de Terminale Commerce du Lycée Emile Zola, emmenés par leur professeur de lettres histoire géographie, Mme Schweizer, ont travaillé tout au long de l’année 2020-21 à la reconstitution du parcours de vie de la famille Akar, famille juive de Silmont, raflée en mars 1944.

Le projet d’écriture a pris de l’ampleur et c’est un véritable roman graphique qui a vu le jour, résultat d’un important travail de recherche et de documentation.

Pour faire ce roman graphique, ils ont réalisé un véritable travail de recherche et de détective aux archives départementales, sur Internet ou encore au lycée Poincaré de Bar-le-Duc car, la fille aîné de cette famille était scolarisé dans cet établissement. 

Ils ont complété et approfondi leur recherche par des interviewe de témoins comme Madame Souel qui a été voisine avec eux, Madame Picard, Monsieur Halik et Madame Rondeau, fille adoptive de la seule survivante à l’époque de la famille Akar.

Cette famille habitait Silmont. Ils sont arrêtés le 3 mars 1944, emmenés à Écrouves, transférés à Drancy puis à Auschwitz le 13 avril avec le convoi 71. Ils décèdent tous le 18 avril 1944 sauf Georges, le père qui, évacué à Mauthausen (à cause de l’avance des troupes soviétiques), tient jusqu’au 20 mars 1945... Ce convoi n°71 envoie aussi à la mort Léon Lévy de Ligny. C’est encore le cas pour 34 des 44 enfants arrêtés à Izieu. En tout, sur les 1 500 déportés de ce convoi, 1  265  ont été gazés à leur arrivée... Simone Jacob, aujourd’hui Simone Veil, en faisait également partie. 

Ils ont terminé leur roman graphique par « La vraie défaite, c'est l'oubli ».